L’Arlésienne : et pour une heure de plus (Collectif)

Friand de lectures, petit sacripan ? L’Arlésienne a réuni pour toi cinq autres de ses nouvelles dans un recueil collectif, pour t’assurer une heure de lecture en bonne compagnie !

Blanche-neige, de Ségolène Roudot : Marc et Corinne ont une charmante petite fille, Manon. Elle n’a qu’un seul défaut : elle ne parle pas. De plus, la petite fille semble éviter ses parents, et préfère s’amuser avec un chat noir qui rôde dans le quartier. Inquiets, Corinne et Marc utiliseront tous les moyens possibles pour découvrir le mal dont est atteint leur fille.

La maison Leblanc, suivie du bonus « Si seulement », de Ludovic Esmes : Un chercheur l’a appris à ses dépens. Parti au Guatemala afin d’entreprendre des recherches sur la biodiversité, il reçoit une terrible nouvelle qui le contraint de rentrer en France. Il va découvrir que la maison Leblanc n’est pas qu’une simple maison. Elle renferme une piste, un secret, un voyage… Mais vers où ? Ce qui est sûr, c’est que le temps perdu ne se rattrape jamais ! Oseriez-vous mettre la clef dans la serrure et y entrer ?

– Tante Mag, de JF Kogan : Magali est la tante du narrateur du vide-sanitaire. Cette femme semble avoir, de prime abord, tout pour plaire : c’est une créature sublime.

Une créature, oui. C’est le mot. Car Mag ne fait pas franchement partie de notre monde. Sa tête est ailleurs. Perpétuellement absente, son activité favorite consiste à longer les murs. Elle est indifférente à la mort de sa dame de comapgnie, sauvagement assassinée (mais par qui ?), à son mariage, à ses enfants. Ce n’est pas de sa faute pourtant ! Mag est une sorte de coquille vide, un merveilleux coquillage.

Découvrez une biographie touchante et originale, portée par une plume peu ordinaire !

– H.E.R.A. de Jimi B. Watson : HERA : « Home Efficiency Robotic Assistant ». Ce modèle d’intelligence artificielle est apparu dans les années 2050, lors de l’explosion du marché des ventes des « maisons intelligentes ». HERA est le dernier modèle en date et le plus performant. Elle « voit » tout, non pas à travers des caméras – jugées obsolètes – mais grâce à un sol et des murs « tactiles ». Ainsi, elle peut savoir à tout moment où se trouve une personne, et pouvoir en conséquence lui proposer ses services.

Les créateurs d’HERA ne jugent que par sa sécurité, réputée infaillible. HERA ne dort jamais. Elle veille toujours sur la maison et la famille qui y vit. A vos risques et périls…

– Les planteurs d’océans, de Ségolène Roudot : Mariette vit dans l’immensité du désert. Le jour d’un mariage, alors qu’elle n’est encore qu’une enfant, elle apprend par un conteur que son village était autrefois une grande cité maritime. Autrement dit, un port. Mais qu’est-ce qu’un port, et qu’est-ce que la mer ?

Personne, dans l’assemblée, ne peut répondre à ces questions.

« Vous voyez bien, conclut tristement le conteur, tout le monde a oublié. Et pourtant il fut un temps où les planteurs de mer étaient les plus estimés des compagnons du roi. La mer qui bordait votre village n’a pas toujours été là, elle n’a pas non plus été créée par les dieux ou la magie. Elle a été plantée. »

Commence alors une quête incroyable pour Mariette : celle de retrouver ces graines magiques, qui lui permettraient de planter un océan au sein de son village.

Ségolène signe ici un petit bijou de récit merveilleux, aux accents tragiques. Un véritable chef d’oeuvre, à placer entre toutes les mains !

Je te souhaite de sombres lectures avec l’Arlésienne !

 

Téléchargement : bookeen, kobo, amazon, apple, google play / Lecture en ligne : Youscribe, Youboox / Extrait 1,2,3,4,5

Besoin d’aide ? Lecture gratuite avec Youbooxlecture par abonnementlecture sur PCapplicationsFoire aux questions