Publicités
Les dernières niouzes

Textes ultra-courts

Nos récits ultra-courts permettent la rencontre entre le lecteur et une plume… Ils sont brefs, mais intenses ! <3

Le petit et le robot, de Ludovic Esmes

Je me prénomme Maximilien. J’ai huit ans et maman m’a dit que demain sera un grand jour pour moi. Dans mon village, tout le monde m’appelle « le petit ». De l’épicerie du coin jusqu’à la boulangerie au bout du village, je connais chaque recoin et chaque personne. Les rues sont pleinement décorées. Elles resplendissent de guirlandes clignotantes. L’odeur du bon pain se répand comme un doux parfum. En passant devant la [...]

28 janvier 2018 // 0 Comments

Metz, de Lucille Cottin

Je suis parfois maraud parfois brune bavarde La folle récitant cantilène et rondeau Celle qui enfanta Verlaine le saoulard La glorieuse sœur de charité de Rimbaud Une acariâtre qui la nuit venue éclate en sanglots Une femme seule errant dans la rue nue Je suis humble juif je suis Bosch écarlate Diable et dragon, Ô ! je suis pauvre cornu Je vis dans un enfer plus sombre que les mers Mais je suis paradis au bord de la rivière Vaste [...]

27 janvier 2018 // 0 Comments

La Croisière Jaune, épisode 3 : D’un bout à l’autre de l’Afghanistan

« La route de Meshedisser nous découvre un nouveau pays. Terre alluvionnaire bordée de marécages et de roseaux. Pays plat. Villages derrière lesquels se devine la mer. De nombreuses mosquées villageoises aux murs curieusement décorés de briques dont le dessin ornemental est très typique […] Un pâtre au loin chante en poussant ses moutons. J’ai rencontré sur mon chemin un de ces bergers qui chantait à pleine gorge. Il m’a [...]

7 janvier 2018 // 0 Comments

La mer, de Lucille Cottin

Le navire glisse d’étapes en escales Voilier incroyable à la proue parée d’or D’émeraudes de diamants pâles et de mort A son bord roule tel un cor une nuée d’opales Les hommes les rattrapent et tombent à la mer Vois, je suis seul et subis ces pénibles haltes Sous la huée des noyés : « Nous irons jusque Malte ! » J’y songe et en parle avec un rire amer Et mon navire roule nécrosement vers La terminaison de mon grotesque [...]

13 décembre 2017 // 0 Comments

La Croisière Jaune, épisode 2 : Du Liban à la Perse : traversée des montagnes, traversée du désert

Bien que l’expédition n’ait pas officiellement commencé, Georges Le Fèvre va jusqu’en Syrie. Les Français, qui s’y sont expatriés, lui dévoilent leurs découvertes : tombeaux archéologiques, pétrole,… Certains d’entre eux ont même mené quelques expériences, comme planter des sapins ou des glands afin d’obtenir des chênaies. Georges Le Fèvre retourne ensuite au Liban, pays où rôdent les spectres phéniciens. Les [...]

5 décembre 2017 // 0 Comments

Souvenirs, de Ludovic Esmes

Debout, face à cette imposante bâtisse Qui m’en a donné des souvenirs ! Jadis Vais-je me les remémorer sans souffrir ? Aurais-je la force d’ouvrir ? Ou de fuir ? Le vent souffle, faisant danser les arbres Les feuilles voltigent par ce temps hivernal Chaque geste remplit mon cœur de marbre La maison est négligée, sans aval La bonne odeur de cuisine de ma mère Le bruit fait par la tondeuse de mon père Les batailles d’eau avec ma [...]

29 novembre 2017 // 0 Comments

La Croisière Jaune, épisode 1 : avant le départ

(Vous ne connaissez pas la Croisière Jaune ? Découvrez l’introduction de ce feuilleton littéraire du Centre d’Archives de Terre Blanche !) « Je suis officiellement nommé et attaché à la mission. Essai des voitures à Fontainebleau. Je pars avec Audouin-Dubreuil. […] Les voitures. Nées de l’expérience. La couleur. Leur forme dictée. Cuisine. Jules Verne. Les silhouettes en marche. Une vie entière qui circule dans les [...]

25 novembre 2017 // 0 Comments

L’ombre, par Ludovic Esmes

Où suis-je ? Je me relève, ébloui par un soleil de plomb. Face à moi, une ombre gigantesque recouvre toute la ville. Une odeur de hot-dog m’enivre. J’observe les passants qui défilent les uns après les autres comme s’ils essayaient d’attraper quelque chose ou quelqu’un.   – Vous pouvez m’en mettre un avec du ketchup ? demande un homme. – Tu verras Grim, ici à Paris, on va faire fortune, me souffle mon [...]

12 novembre 2017 // 0 Comments