Publicités

L’interview de Ludovic Esmes à propos de la maison Leblanc : « J’avais envie de créer une nouvelle basée sur un élément réel. »

Bonjour Ludovic, et merci d’avoir accepté de répondre de nouveau à nos questions ! De quoi parle ta nouvelle « La maison Leblanc » ?

C’est l’histoire d’un scientifique qui se trouve au Guatemala afin d’effectuer des recherches en biodiversité. Un jour, il reçoit un courrier lui annonçant que son grand-père est décédé. Il décide alors de rentrer en France pour assister aux funérailles. Mais, il va vite découvrir qu’il a hérité de la maison dans laquelle il a vécu une partie de son enfance et que celle-ci regorge d’un grand mystère.

A quelle occasion as-tu écris ce récit ?

L’inspiration m’est venue grâce à un collègue de travail (d’où la dédicace pour Nicolas Leblanc). J’avais envie simplement de créer (pour la première fois) une nouvelle basée sur un élément réel.

Ta nouvelle s’inscrit dans l’univers de la science-fiction, un genre que tu sembles apprécier tout particulièrement. Peux-tu nous en dire plus à ce sujet ?

J’aime la science-fiction, car cela me permet de projeter mes idées bien plus loin que dans un cadre réel. Je peux tordre l’espace et le temps à ma guise sans que l’on puisse me dire : « ce n’est pas possible ». Et lorsque l’on mélange la SF avec le fantastique, cela est tout bonnement le top.

La maison Leblanc s’inspire-t-elle d’un récit, d’une histoire ou d’un fait particulier ?

Elle s’inspire d’une histoire vraie, mais nuancée. La maison Leblanc existe réellement, du moins son infrastructure ainsi que plusieurs élément contés dans la nouvelle (comme le compteur d’eau qui goutte, la destruction de la cheminée, les bouts de papiers…). Mon collègue m’a fourni les plans de l’architecte afin de rendre le récit encore plus immersif. J’ai intégré quelques anecdotes qu’il a vécues lors de ses travaux en les adaptant à l’histoire.

Cette nouvelle a-t-elle des ressemblances avec des éléments de ta vie ?

En premier lieu, mon collègue et ensuite le personnage du grand-père. Je n’ai plus de grand-père (autant au niveau paternel que maternel) et ma relation avec eux était correct mais sans plus. Ce qui a été longtemps un regret pour moi. J’aurai aimé avoir une relation plus fusionnelle (je me dévoile un peu lol, mais pas trop)

Par ce récit, qu’as-tu souhaité exprimer ? Ton récit a-t-il un message particulier caché (outre le bonus de fin) ?

Je n’ai pas vraiment voulu faire passer de message en particulier. Mon but est que le lecteur puisse voyager un instant. Après si il se pose des questions ou si cela le mène à une réflexion, c’est tout bonus (outre celui de la fin J)

Merci pour tes réponses ! 😉

Merci à l’Arlésienne et aux lecteurs(trices) pour tous ces moments de partage. Je vous aime !

Le choix… Est-il possible de pouvoir tout contrôler ?
Un chercheur l’a appris à ses dépens. Parti au Guatemala afin d’entreprendre des recherches sur la biodiversité, il reçoit une terrible nouvelle qui le contraint de rentrer en France. Il va découvrir que la maison Leblanc n’est pas qu’une simple maison. Elle renferme une piste, un secret, un voyage… Mais vers où ? Ce qui est sûr, c’est que le temps perdu ne se rattrape jamais ! Oseriez-vous mettre la clef dans la serrure et y entrer ?

Je suis occupé à mes recherches. Le laboratoire Stanfield m’a envoyé dans ce pays afin d’entreprendre des études sur la biodiversité. Cela fait déjà 6 ans que je vis ici. Je me souviens encore de la fin de mes études. Mon désir, à ce moment-là, était de me rendre absolument dans ce pays. C’était incontournable pour pouvoir grimper les échelons et passer de simple aide de laboratoire à technicien en biotechnologie. Et pourtant, ça n’était pas gagné d’avance. J’ai failli rater mon entretien d’embauche juste à cause d’une erreur de calcul. Bref, aujourd’hui ce métier est devenu le point principal de ma vie !

Malgré des trouvailles non abouties, je suis contraint de rentrer provisoirement en France. En effet, ce matin, au courrier, j’ai reçu une lettre concernant mon grand-père. La tristesse m’a envahi lorsque j’ai commencé à lire ce document officiel. Le mot « décédé » me frappa de plein fouet. Je n’ai pas pu finir ma lecture.

 

Achat : bookeen, kobo, amazon, apple, google play / Lecture en ligne : Youscribe, Youboox / Extrait

Besoin d’aide ? Lecture gratuite avec Youbooxlecture par abonnementlecture sur PCapplicationsFoire aux questions

La nouvelle peut-être bonne… ou mauvaise. Un coup de téléphone, un sursaut, une hésitation, un choix, un abandon, une trahison…

Tout cela vous fera voyager dans un tourbillon rempli d’émotions. Naviguez dans cet univers dans lequel vous vous poserez la question : mais que sont-ils devenus ? Alors, ne perdez surtout pas le contrôle et sans détour parcourez mes écrits. Mais attention, il y aura un jour où cela risquera d’être votre tour…

Je suis marié et père d’une petite fille. Je suis né en 1979 et réside en Belgique…

Cliquez ici pour découvrir sa bibliographie (et bien plus encore !)

Laissez vous-aussi un commentaire !

%d blogueurs aiment cette page :