Publicités

Déviations, de Colin Vettier : « Le mieux, dans Déviations, est de se laisser s’y perdre. »

L'avis de Séverin, lecteur pour l'Arlésienne

éditeur français, éditions l'arlésienne, ebook a telecharger, ebook download, ebook france, ebooks en français, l'arlésienne éditions, livres, livres numériques francophones, livres originaux, livres pour adultes dyslexiques, maison d'édition france

Il y a des sons, des odeurs, des couleurs, qui sont peints sans grandiloquence, sans tentative d’en mettre plein la vue. Dans ce recueil de nouvelles, les intrigues sont conduites presque tranquillement, comme si tout cela coulait de source, finalement. Comme si tout était normal, au moins au départ, puis peut-être un peu moins normal, puis encore moins… Les tensions montent peu à peu, ligne par ligne, insensiblement, puis un peu plus sensiblement. Puis douloureusement…

Car ces nouvelles sont violentes. Un fait divers sanglant dans une école, des adeptes d’une secte inquiétante dans un bâtiment désaffecté, une mannequin qui doit rester maigre quelle que soit la méthode, un jeune homme qui fait de la musculation avec une idée en tête, une émission télé racoleuse qui échappe à son animateur, une histoire d’amour qui finit curieusement… La fin du recueil comporte quelques pépites plus légères, voire amusantes. On se prend même à soutenir Dieu, je ne vous dis que ça, mais c’est vous dire…

En tout cas le titre du recueil est bien choisi. Le mieux, dans Déviations, est de se laisser s’y perdre.

Séverin, lecteur pour l’Arlésienne.

éditeur français, éditions l'arlésienne, ebook a telecharger, ebook download, ebook france, ebooks en français, l'arlésienne éditions, livres, livres numériques francophones, livres originaux, livres pour adultes dyslexiques, maison d'édition franceLa déviation est une perception erronée de la réalité. Tous les personnages de ce recueil voient le monde au travers de leur déviance – qu’il s’agisse d’une collégienne commettant un carnage dans son école, de jeunes femmes surprenant la secte de la Gaîté en pleine action, d’un tueur désabusé, d’un père de famille violent ou encore du businessman riche et célèbre…
Avec Déviations, Colin Vettier signe un recueil satirique aux frontières de l’horreur de notre société actuelle.

Ce recueil contient les nouvelles suivantes : Samantha (Sang d’encre), Sourire de vivre, Maigre, Crise de foi, Notre Père qui êtes odieux, Divertissements, Pour une poignée de fayots, Nouveau départ, Mes ruptures expliquées à ma grand-mère, A l’amour, Mon cher Patron, Obsédé.

« Elle était assise là, recroquevillée, la tête entre les genoux. Je crois qu’elle pleurait. Elle pleure souvent. Vous savez, pour ses camarades, elle est insignifiante. C’est difficile à endurer pour une ado’. » Il exhale la fumée de sa cigarette. Le jeune garçon est assis, les fesses sur le dossier d’un banc. Il regarde ses baskets, et évite de croiser le regard de son interlocuteur. Du haut de ses 14 ans, sa vision du monde se limite à sa paire de Converse® et à quelques filles.

« Comme toutes les filles de notre âge, elle a ses problèmes. La vie lui semble injuste. Ses parents ne sont rien d’autre qu’une paire de vieux cons qui passe leur existence à lui gâcher la sienne. » Il soupire puis esquisse un léger sourire narquois.

« Oui je la connaissais. On est dans la même classe depuis le début du collège. »

« Bien ? Pas tellement. Vous savez, c’était une fille plutôt timide. Et un peu moche. Pas le genre de fille qui intéresse les mecs, si vous voulez mon avis. »

Achat : bookeen, kobo, amazon, apple, google play / Lecture en ligne : Youscribe, Youboox / Extrait 1, 2, 3

Besoin d’aide ? Lecture gratuite avec Youbooxlecture par abonnementlecture sur PCapplicationsFoire aux questions

À force de regarder des films fait de bricolages plus ou moins malheureux et d’histoires parfaitement aberrantes, je me suis dit « pourquoi pas moi ? ». Voilà ce qui m’a donné envie d’écrire et de persévérer : des déjantés filmant des insultes au bon goût, une belle bande de tarés-et-fiers-de-l’être.

Cliquez ici pour découvrir sa bibliographie (et bien plus encore !)

Laissez vous-aussi un commentaire !

%d blogueurs aiment cette page :