éditeur français, éditions l'arlésienne, ebook a telecharger, ebook download, ebook france, ebooks en français, l'arlésienne éditions, livres, livres numériques francophones, livres originaux, livres pour adultes dyslexiques, maison d'édition france

Le libraire, un acteur indispensable au livre numérique

librairie, libraire, livres, numérique arlésienne maison d'édition france ebooks extrait gratuit

Vous connaissez tous la profession de libraire, qui consiste à vendre des ouvrages de littérature, de bande-dessinée, d’art, d’histoire ou encore des revues à ses amis lecteurs. Le libraire est un acteur indispensable du monde du livre, car il permet d’assurer le lien entre l’auteur/l’éditeur et le lecteur. Il peut aller jusqu’à devenir un véritable médiateur culturel, en organisant vernissages, séances de dédicaces, salons du livre avec des collègues, séances de lectures et autre type d’événement original.

L’arrivée du numérique a bouleversé la chaine du livre. Certains acteurs semblent devenir dispensables, comme les éditeurs, dont la profession est remise en question par l’arrivée des auteurs auto-édités. Le numérique entraîne une logique de recherche de baisse des coûts, à l’instar de tous les autres secteurs économiques. On regarde à la truelle quel acteur pourrait bien dégager, histoire de récupérer une plus grosse marge. Et il semblerait bien que l’un des rouages les plus indispensables du monde du livre soit sur le point de sauter. Entraînera-t-il dans sa chute le monde du livre ?

Vente sur le web : la fin annoncée des libraires ?

Les libraires sont une espère rare menacée de disparition. D’après le syndicat de la librairie française, on dénombre près de 15.000 librairies en France. Ces boutiques ouvrent et ferment au gré des tendances, des modes de gestion, du nombre de lecteurs et de l’évolution du prix du loyer. Vous me direz, 15.000 librairies, c’est plutôt pas mal. Mais si on s’intéresse au secteur du livre numérique, ce nombre chute drastiquement.

Amazon, Kobo, Apple. Voilà les principales librairies numériques. Le chiffre d’affaires généré par le livre numérique se concentre au sein de ces trois compagnies, ne laissant que quelques miettes à leurs rivales. Amazon et Kobo proposent également des services à destination des auteurs auto-édités, ce qui accroit leur domination sur le marché du livre numérique. Des géants qui font trembler.1

Cette uniformisation du marché est extrêmement dangereuse. Pire, elle est malsaine. Les conséquences sur la culture seront, à long terme, néfastes, comme le décrit cet excellent article de Paul Vacca.

librairie, livres, numérique arlésienne maison d'édition france ebooks extrait gratuit
Aperçu de la boutique Kindle d’Amazon

La profession de libraire n’existe plus sur Internet. Certes, plusieurs librairies en ligne existent, comme Amazon, Nolim, ou encore Bookeen. Mais quels services vous-proposent-elles ? Ces sites ne sont que des vitrines froides, vous montrant que quelques livres issus du top des ventes. Oubliez les coups de cœur du libraire, le conseil personnalisé, le livre-découverte, le livre sur lequel vous aurez flashé sur la couverture ! Il ne s’agit que de plateformes de vente.

Un libraire met tous ces éléments en avant selon les statistiques de sa propre boutique et ses goûts personnels. Lorsque vous entrez en librairie, des centaines de livres sont exposés, valorisés, pour vous faire découvrir un monde culturel plus vaste. Les librairies numériques ne proposent qu’un classement étroit, qui ne mettra en avant que celui qui sera parvenu à vendre le plus d’exemplaires.

Fort heureusement, les jeunes systèmes français, innovants, essaient parfois de contrecarrer les algorithmes en y injectant un peu d’âme humaine. Ainsi, Numilog établit un classement selon le nombre d’exemplaires vendus ainsi que le nombre de ventes successives, permettant ainsi à de petits auteurs de se retrouver sur le devant de la scène. Youboox réalise ses propres sélections, permettant la mise en avant de titres atypiques. Mais il faut aller sur LivrEnPromo.com pour trouver un véritable service de conseils personnalisé (appelé Nestor le chat).

librairie, livres, numérique arlésienne maison d'édition france ebooks extrait gratuit
Nestor le chat, fidèle conseiller de LivrEnPromo.com

Ces démarches ne sont pas suffisantes. Elles démontrent que les libraires ont du mal à s’exporter sur Internet. Preuve en est, le catalogue numérique des libraires est indépendant de leur site web (entendre par là qu’il s’ouvre dans un nouvel onglet), comme s’il s’agissait d’une chose sale, qu’il conviendrait de maintenir à l’écart.

Ainsi, le manque de véritable libraire numérique, dans sa dimension de médiateur culturel, est nocif pour la littérature. Quel choix avez-vous, lorsque seulement 20 titres sont mis en avant ? Trouver un livre à partir de recommandations « personnalisées » automatiques ? Ces systèmes ont leurs limites, et finissent par vous enfermer dans un genre. Les nouveautés ? Tous les livres s’y retrouvent peut-être, mais le volume de production est tel qu’un livre n’y reste jamais très longtemps.

Le métier de libraire est menacé, et la chaine du livre entière avec lui. L’attachement des français pour le livre papier les préserve pour l’instant, mais qu’en sera-t-il lorsque le numérique sera plus attrayant ?

Les impacts sur les autres professions

Les autres professions sont impactées par l’arrivée du numérique. Les éditeurs semblent les plus menacés, mais leur gage de reconnaissance les préserve pour l’instant. La situation semble plus inquiétante pour les diffuseurs distributeurs, une profession très touchée par la faillite. L’absence de stock séduit, car elle génère des économies considérables. Dans le domaine du numérique, ce rôle est parfois repris directement par les libraires assurant leur propre diffusion, comme Amazon et Kobo. En France, les principaux acteurs de la diffusion numérique sont Numilog et Immatériel.

librairie, livres, numérique arlésienne maison d'édition france ebooks extrait gratuit

Une nouvelle logique économique en balbutiement

Ces bouleversements dans le monde du livre voient arriver un nouveau modèle économique dont les contours manquent encore de clarté. Certains auteurs ou éditeurs parviennent à tirer leur épingle du jeu grâce à leur communauté de fan (encore faut-il en avoir une). D’autres cassent les prix du livre numérique pour essayer de vendre quelques exemplaires et grimper dans les classements. Certains n’hésitent pas à commenter négativement les ouvrages d’autres auteurs et valoriser les leurs, toujours dans la même logique (surtout entre auto-édités).

Comment le lecteur peut-il s’en sortir dans cette jungle de titres ? Comment savoir si un livre est bon ou mauvais, sans les conseils avisés de son ami libraire ?

Une « nouvelle » profession est apparue : chroniqueur (de blog). Plutôt occupée par de jeunes femmes, il s’agit de particuliers lisant un livre, puis rédigeant une critique plus ou moins longue à son sujet. Ces productions sont parfois discutables, car certains avis sont très vagues, trop génériques, et laissent leurs lecteurs sur leur faim. Les genres lus sont souvent les mêmes (romance). Il arrive fréquemment que des individus se fassent passer pour des chroniqueurs, pour obtenir un livre gratuitement.

Bien que de nombreux problèmes vérolent encore cette jeune profession, elle semble la plus prédestinée à remplacer les libraires sur le web. D’ailleurs, certaines chroniqueuses ont commencé leur rôle de médiateur culturel, en rejoignant Youtube (booktubeur), ou en organisant des interviews d’auteurs. Malheureusement, leur travail n’est rémunéré qu’en livres, la part libraire se destinant exclusivement aux plateformes de vente (un livre, c’est bien, mais ça ne se mange pas. Surtout un ebook). Peut-être serait-il temps que les plateformes du livre les intègrent dans leurs équipes et leurs accordent un salaire, pour assurer une véritable promotion de la littérature en France.

 

1 : (bon, on exagère un peu peut-être, mais si ces librairies sont 30 sur le marché, c’est un maximum)


numérique arlésienne maison d'édition france ebooks extrait gratuitL’Arlésienne est une éditrice de livres numériques. Elle profite de la section « réflexions » pour partager avec vous son expérience, et réfléchir à l’avenir du livre. Ses articles sont donc subjectifs et très ancrés dans l’instant de leur rédaction.

Cliquez ici pour découvrir sa bibliographie !

Laissez vous-aussi un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.