Publicités
Les dernières niouzes

L’amour est un dialogue, de Delphine Ciolek (Version noire)

Une femme et trois hommes, dont on ne saura pas le nom. Trois couples qui se font et se défont au rythme d’une bande sonore livrée par l’auteur : rock psychédélique, nouvelle chanson française et afro-beat, donnant ainsi le ton aux chapitres. Construit sur un schéma ternaire (la rencontre, la vitesse de croisière et la séparation), le texte se veut « nouvelle d’apprentissage » et illustre l’éclosion d’une femme du XXIème siècle.

Septembre, la rentrée des classes, préparatoires en l’occurrence. Une nouvelle ville, une nouvelle vie qui commençait. Loin de la famille, des amis du lycée. Avec pour objectif, le concours deux ans plus tard. Je découvris la vie en communauté à l’internat, la solidarité entre élèves de galère biologique, géologique, physique et chimique.

Je n’ai pas de souvenir précis concernant notre rencontre, tu te trouvais sans doute confondu dans la masse des internes de deuxième année. Votre groupe nous fit un accueil bienveillant, vivant. Nous nous sentîmes bien entourés, accueillis dans ce monde mystérieux de l’après-baccalauréat. Je ne te remarquai qu’après deux semaines environ.

 

 

 

 

Achat : bookeen, kobo, amazon, apple, google play / Lecture en ligne : Youscribe, Youboox / Extrait

Ce titre est également disponible dans une version blanche
Besoin d’aide ? Lecture gratuite avec Youbooxlecture par abonnementlecture sur PCapplicationsFoire aux questions


Née en 1980 à Metz, Delphine Ciolek aurait pu mener sa barque en Lorraine, mais l’appel de la mer, qu’elle découvre à dix ans sur les côtes bretonnes, se fait de plus en plus fort. Elle part étudier à Rennes, puis s’envole au Québec et à Paris avant de se fixer à La Réunion, où elle officie dans le monde de la pêche.

 


3 Comments on L’amour est un dialogue, de Delphine Ciolek (Version noire)

  1. L’amour est un dialogue présente trois histoires d’amour. Chacune propose une vision différente de la femme tantôt « muse, amante ou compagne de voyage « . Les trois nouvelles sont différentes (chacune donne à l’héroïne un nouveau rôle dans le couple) mais toutes s’interrogent sur la place du dialogue dans les relations amoureuses.

    Les situations sont communes: elles pourraient concerner chacun(e) d’entre nous. De plus, nous avons tantôt des étudiants tantôt des adultes actifs. L’intérêt de cette oeuvre réside dans le fait qu’elle soulève des questions que l’on s’est tous / toutes posées un jour.

    Le ton est léger quoique teinté de mélancolie et l’écriture si elle est accessible, a une dimension poétique.

    Au final, de quoi dépend l’amour ? Découvrez vite la réponse.

  2. Merci aux Éditions l’Arlésienne pour ce service presse et pour leur confiance❤

    Dans cette nouvelle, le dialogue est absent, mais avec une plume fluide, ça ne gêne en rien la lecture et la compréhension. L’auteur nous expose à travers ses trois chapitres, les trois histoires d’amour très différentes d’une jeune demoiselle mais qui lui permettent de devenir la femme qu’elle est.

    Afin d’être plus proche de la jeune demoiselle, l’auteure nous propose une bande son pour chaque chapitre. Je vous conseille de vous en servir car je trouve que c’est un très bon choix, et pour ma part, une agréable découverte.

    Note : 4/5

  3. L’amour, on en parle souvent, et on pourrait croire qu’on en a tout dit. C’est un moteur de l’art. Mais dans « L’amour est un dialogue », Delphine Ciolek fait parler l’amoureuse, plus que l’amour, dans un texte intimiste, une quête initiatique qui se fait à deux. Avec « l’Amour est un dialogue », nous voyons à travers trois exemples comment l’autre peut enrichir le moi. De fait, si la chanson dit que « Les histoires d’amour finissent toujours mal, en général », on peut dire que ce n’est pas forcément un mal, car ça nous fait grandir.

Laissez vous-aussi un commentaire !

%d blogueurs aiment cette page :