Publicités
Les dernières niouzes

Retrouvez José Herbert à l’autre salon du livre !

Ce week-end aura lieu le salon du livre de Paris, avec ses stars, ses grands éditeurs, et ses stands hors de prix. C’est pourquoi une association a décidé de fonder son propre salon, appelé l’Autre livre. Voici leur présentation :

« Depuis sa création en 2002 l’association l’autre LIVRE s’attache à résister à la marchandisation du livre et défend l’exception culturelle, la pluralité et la diversité face à la concentration croissante de l’édition et de la distribution dans des groupes industriels et financiers, et face à l’arrivée de géants mondiaux du numérique dans la chaîne du livre.

Cette situation, les éditeurs indépendants la vivent chaque jour tout en résistant pour assurer leur survie — et, par-delà, la survie de la littérature et de la pensée.

Cette résistance, les éditeurs indépendants ont estimé que, tout en conservant chacun leurs particularités, leur personnalité, leur différence, ils seraient mieux à même de l’assurer en se regroupant dans l’association l’autre LIVRE.

Ainsi, chaque année depuis plus de quinze ans, avec l’arrivée de l’hiver, l’association l’autre LIVRE organise un salon pour présenter les ouvrages des éditeurs indépendants et échanger, alerter les citoyens sur la situation du livre et son rôle dans le débat d’idées et le lien social.

L’association a également organisé les états généraux de l’édition indépendante et entrepris des actions, parfois en concertation avec des groupements de libraires, d’auteurs, pour défendre le prix unique du livre, un tarif postal spécial livre, etc. L’autre LIVRE regroupe aujourd’hui près de 250 éditeurs indépendants. »

L’entrée du salon est gratuite ! Vous pourrez y retrouver notre auteur José Herbert, le samedi 17 mars, au stand de l’éditeur ANNICKJUBIEN (emplacement C2). Il y présentera son roman historique « Le grand pied de Berthe« .

N’hésitez pas à l’y rencontrer !

On vous dit à samedi 😉


José Herbert fut directeur d’école et secrétaire de mairie dans une autre vie. A la retraite il se lance dans l’écriture et sort cinq romans aux éditions ATRIA, deux témoignages et trois romans tout à fait burlesques. Car José Herbert revendique l’étiquette « écrivain du loufoque », la loufoquerie étant un mélange subtil d’humour, de dérision, de cynisme, qui met en scène des personnages hors normes et des situations bouffonnes et déjantées. Ses romans pourtant sont calqués sur des situations réelles, pimentées d’une touche historique, notamment médiévale, puisqu’il fut jadis chercheur passionné en histoire locale.

Cliquez ici pour découvrir sa bibliographie (et bien plus encore !)

Laissez vous-aussi un commentaire !

%d blogueurs aiment cette page :