éditeur français, éditions l'arlésienne, ebook a telecharger, ebook download, ebook france, ebooks en français, l'arlésienne éditions, livres, livres numériques francophones, livres originaux, livres pour adultes dyslexiques, maison d'édition france

Meilleures ventes du mois de janvier (2/2)

6 : Parfaites, d’Isabelle Larocque

Deux jeunes filles violées dans une violence extrême, des familles qui ne veulent pas porter plainte pour ne pas nuire à la réputation de leurs futures ballerines étoiles et des frères qui semblent totalement indifférents au sort de leurs sœurs. L’inspecteur Julie Bergeron doit essayer de retrouver un agresseur en ne pouvant compter sur le témoignage des jeunes filles agressées, jusqu’au jour où une jeune fille est retrouvée presque morte dans le Vieux Port de Montréal, enroulée dans un vieux tapis. Julie a déjà subi une telle agression il y a plus de 20 ans. Est-ce que son agresseur a été remis en liberté et recommence son jeu macabre avec des adolescentes ? L’inspecteur Bergeron jonglera entre sa vie personnelle, ses souvenirs douloureux et le mutisme des jeunes filles et de leurs familles pour trouver le coupable de ces agressions d’une extrême violence.

7 : L’île, de Jimi B. Watson

Tout semble bien aller sur l’Île… Jusqu’au jour où l’un de ses habitants réalise que tout est factice : le décor n’est qu’une illusion, semblable à une image peinte installée derrière des murs invisibles… Il n’a alors plus qu’une seule envie : fuir. Mais peut-on s’échapper de l’île ?

8 : Petites pensées inamicales, d’Anna Hubris

S’il y a une chose que Cécile déteste, c’est bien sa belle-sœur !

Suzanne est une fille vantarde et imbue d’elle-même, qui pense que sa vie est un modèle. Elle ne parle que d’elle, et quand elle s’intéresse à l’autre, c’est pour y chercher le reflet d’elle même.

Cécile l’a en horreur, elle rêve souvent de s’en débarrasser. Alors, quand son époux lui propose une semaine de vacances en famille, la jeune femme se prend à imaginer…

« Si je la tuais, là, maintenant, comment est-ce que je m’y prendrais ? Il faudrait que ce soit discret, pour que l’on ne puisse pas me le mettre sur le dos.

Je pourrais aller chercher les somnifères que j’ai amenés dans ma trousse de toilette et en faire fondre dans la carafe d’eau. De toute façon, elle est la seule à en boire, les autres préfèrent le vin, ou l’eau à bulles.

Le lendemain matin, toute la maison serait en émoi parce que Suzanne ne se serait pas réveillée. Elle serait morte.

ALLÉLUIA. »

Mais parmi ces scénarios macabres, lequel conviendrait le mieux à l’insupportable Suzanne ?

Découvrez-le dans cette nouvelle bourrée d’humour !

9 : La passion de Miguel Ortiz, de Jonathan Itier

Dans une Espagne futuriste (l’histoire débute en 2020), un jeune prêtre rencontre Miguel Ortiz. Ce vieillard git sur son lit de mort. C’est dans l’ombre de sa chambre, loin de la chaleur et du soleil, que cet homme abandonné confesse son « dernier crime », « le plus grave, le plus ignoble » : un crime d’amour.

Miguel raconte sa vie. Durant les dernières années du règne de Franco, il a rencontré Gema. Probablement la plus grande putain d’Espagne. La religion, la répression et les intrigues politique, l’amitié et l’amour, l’entraide, la rédemption sont au programme de ce thriller historique passionnant.

Après Un domestique (plus de 1000 exemplaires vendus), Jonathan Itier revient avec un deuxième texte d’excellence.

10 : Massilia vs les Marmars, de Wictorien Allende

Ce récit est celui de Marseille passée au prisme de quelques hommes de la mer.

Un bateau, trois marins, une cité multimillénaire à l’horizon et la nuit qui anime rêves et passions au cœur de ce tableau. Car c’est dans les cœurs que se cache ce qu’il manque le plus à bord : l’amour.

L’amour de la vie, l’amour des livres ou celui d’une femme selon leurs visions respectives ? Selon les moments aussi. Et c’est d’ailleurs une femme, jeune, passionnée et invisible, autour de laquelle vont s’articuler les actes, gestes et pensées de nos marins…

Quelques heures de navigation donc, rien d’extraordinaire mais des heures qui prendront fin autour d’une conclusion aussi singulière que Marseille peut l’être parfois.

Massilia vs les Marmars est une novella bordée des récits modernes, une parenthèse qui s’appuie sur l’actualité autant que sur des rêves d’hommes. Parce que lorsque l’on mélange Méditerranée, voyages et littérature, pas besoin de creuser bien profond pour dénicher de l’humain avec de vrais morceaux à l’intérieur…

Laissez vous-aussi un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s