Publicités
Les dernières niouzes

Tuez-les tous, maman reconnaîtra les siens ! de Stéphane Monnot (Extrait en ligne)

« Comment peut-on être assez con et dégénéré pour vénérer les lapins ? Les canards je veux bien… ça vole, ça flotte… ça reste sacrilège, mais bon… les lapins putain ! »
Depuis l’Iliade et l’Odyssée rien de particulier n’a été inventé. Un tyran pouilleux part en guerre pour remplir les caisses vides de la garenne stérile sur laquelle il règne. L’honneur souillé de son frère cocu et la religion lui servent de prétextes. Ainsi va la vie dans cette contrée où certains vénèrent le canard et le lapin alors que d’autres adorent Maman ! Avec « Tuez-les tous ! », Stéphane Monnot signe une nouvelle, clin d’oeil à Homère et aux Monty Python, aussi décalée qu’universelle.

Jour 2

Prise de possession des biens lanards, et élimination de chacun de ces chiens qui ne reniera pas sur le champ son hérésie en me baisant les pieds, sont passées à l’assemblée comme Papa dans Maman. Pour honorer cette dernière et mettre toutes les chances de notre côté afin qu’elle porte un œil bienveillant sur cette sainte croisade, nous lui avons offert le sang de trois lapins dodus et de mon meilleur esclave : celui qui me servait de monture pour les cérémonies officielles. Nous les avons ensuite mangés tous les quatre et nous sommes abreuvés d’alcool de baies jusqu’à ce que la douce main de Maman nous rabatte les paupières.

Nous nous mettons en route dans l’heure. Bien que leur ville ne soit qu’à quelques collines d’ici, nous devons remonter la rivière jusqu’au premier gué. Parfois j’aimerais être un canard. Nous les exterminerons donc dans trois jours et rendrons à mon frère son honneur et peut-être sa femelle favorite. Mon plus habile lanceur a, ce matin, réussi à faire parvenir sur l’autre berge trois pierres codées intimant à mes espions l’ordre de surveiller les mouvements et préparer le terrain afin qu’il soit propice à l’attaque et, s’il le faut, au siège.

 

Achat : bookeen, kobo, amazon, apple, google play / Lecture en ligne : Youscribe, Youboox

Besoin d’aide ? streaminglecture par abonnementlecture sur PCapplications FAQ

Stéphane Monnot écrit des nouvelles plus ou moins longues, des chroniques musicales ou littéraires chez Benzine Mag, joue de la guitare dans divers endroits (Saint Léonard, The Barbershop, Soleil Cherche) et fait la fourmi dans le monde réel.

Ses livresArticles récents à son sujet

Laissez vous-aussi un commentaire !

%d blogueurs aiment cette page :