Publicités
Les dernières niouzes

Présentation de Lucille Cottin

Lucille Cottin est née en 88 à Metz.

Dès son plus jeune âge, elle se plonge dans l’univers du livre et de la bande-dessinée. A côté, elle dessine et bricole des tas de personnages.

Au collège, elle a la chance de participer à un atelier artistique organisé le vendredi midi (franchement, c’est mieux que le sport scolaire !). Elle poursuit naturellement cette option au lycée. Cependant, son père, un intermittent du spectacle, s’oppose à ce qu’elle poursuive dans cette voie après son bac.

Lucille s’inscrit donc à la fac de Nancy. Mais, peu convaincue par la formation proposée, elle préfère s’en tenir là. Elle rejoindra ensuite l’université de Lorient, puis celle d’Angers, pour suivre des études de lettres teintées d’archives et d’édition.

Son premier roman a été écrit au collège. Elle passe ensuite à l’écriture de journaux fictifs. A la fac, elle écrit de nouveaux romans, puis se tourne vers la nouvelle, plus adaptée à sa personnalité et à son style.

Ses loisirs, outre l’écriture, sont le dessin et la photographie. Elle a illustré plusieurs récits de l’Arlésienne, dont les nouvelles de Ségolène Roudot ou, plus récemment, La femme de M. Anderson de Morgane Franck.

Autres publications :
– Recueils de nouvelles de la ville d’Anzin Saint-Aubin, 2012 (pour Le Canigou)
– Masques, recueil de nouvelles du CROUS, 2013 (pour la Lucenera)
Usines de guerre, éditions ETAI (co-conceptrice de l’ouvrage)
Prix et distinctions :
– Concours de nouvelles « Jeux de plumes » de l’Université de Bretagne-sud, thème « Le sourire » (2011) : 3eme prix (pour Le sourire)
– Concours de nouvelles « Jeux de plumes » de l’Université de Bretagne-sud, thème « La porte » (2012) : 1er prix (pour Betty-Lou)
– Concours de nouvelles du CROUS 2013, thème « Masques » : Sélection du jury (pour la Lucenera)
– Concours de nouvelles de la ville d’Anzin Saint-Aubin, 2012 : Sélection du jury (pour Le Canigou)
– Concours de poésie de l’Association Française des Poètes Contemporains, 2012, thèmes « Villes de France » : Mention spéciale du jury (pour Metz)
Quelques titres chez l’Arlésienne :

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :