Publicités
Les dernières niouzes

La maison Leblanc, de Ludovic Esmes (Extrait en ligne)

Le choix… Est-il possible de pouvoir tout contrôler ?
Un chercheur l’a appris à ses dépens. Parti au Guatemala afin d’entreprendre des recherches sur la biodiversité, il reçoit une terrible nouvelle qui le contraint de rentrer en France. Il va découvrir que la maison Leblanc n’est pas qu’une simple maison. Elle renferme une piste, un secret, un voyage… Mais vers où ? Ce qui est sûr, c’est que le temps perdu ne se rattrape jamais ! Oseriez-vous mettre la clef dans la serrure et y entrer ?

Je suis occupé à mes recherches. Le laboratoire Stanfield m’a envoyé dans ce pays afin d’entreprendre des études sur la biodiversité. Cela fait déjà 6 ans que je vis ici. Je me souviens encore de la fin de mes études. Mon désir, à ce moment-là, était de me rendre absolument dans ce pays. C’était incontournable pour pouvoir grimper les échelons et passer de simple aide de laboratoire à technicien en biotechnologie. Et pourtant, ça n’était pas gagné d’avance. J’ai failli rater mon entretien d’embauche juste à cause d’une erreur de calcul. Bref, aujourd’hui ce métier est devenu le point principal de ma vie !

Malgré des trouvailles non abouties, je suis contraint de rentrer provisoirement en France. En effet, ce matin, au courrier, j’ai reçu une lettre concernant mon grand-père. La tristesse m’a envahi lorsque j’ai commencé à lire ce document officiel. Le mot « décédé » me frappa de plein fouet. Je n’ai pas pu finir ma lecture. Les larmes qui sont tombées sur ce papier froid émis par une administration déclinante m’ont empêché de la poursuivre. Je déposais cette lettre sur la table à manger, loin de moi.

Je vis seul depuis plusieurs années. Je n’ai pas encore pu construire ma vie avec la personne qui m’aimera et qui me suivra. Demain matin, je partirai de bonne heure. Il est temps pour moi d’aller me coucher. Vais-je pouvoir m’endormir ? À y repenser, il était non seulement mon grand-père, mais aussi mon père. Du moins, je le considérais comme tel.

Durant la nuit, je me retourne dans mon lit, encore et encore, tout en regardant le réveil. Les minutes s’écoulent péniblement. Il est 5 h du matin, l’alarme du réveil retentit. Après m’être préparé, j’emporte une petite valise avec le strict nécessaire. Juste le temps pour moi de faire l’aller-retour entre le Guatemala et la France. L’enterrement est prévu pour demain. À bord de l’avion, je me remémore les bons moments que j’avais passés avec papy. Il préférait que je l’appelle ainsi. « Papy » lui donnait l’impression d’être plus jeune. Surtout lorsque je lui posais un tas de questions sur son passé scolaire. Il était mon confident. Nous parlions énormément de mes soucis avec les filles. Il me donnait des conseils même s’il ne les appliquait pas avec grand-mère. Cela nous faisait rire à chaudes larmes. Chacun de ces moments et de ces instants de bonheur me rapproche de lui, en pensée. J’aurai dû rester en France au lieu d’aller faire ces stupides recherches !

À mon arrivée à l’aéroport, je suis accueilli par Marc, un vieil ami de mon grand-père. Durant le trajet en voiture, il ne cesse de me parler de lui. Cela me réchauffe le cœur d’entendre autant de bienfaits sur l’homme qui m’a élevé, et que j’admirais.

— Tu sais, il t’aimait beaucoup ton grand-père, me dit-il en souriant tout en gardant son regard fixé sur la route.

Je lui réponds un peu tristement.

— Je sais… Moi, je ne lui ai pas dit souvent que je l’aimais. Il me manquait déjà au Guatemala, mais là ! Ça fait un vide, je ne le reverrai plus…

— Je comprends mon petit, ça va aller… Au fait, je suppose que tu es au courant ?

(…)

 

 

Achat :   /  Lecture en ligne :

Besoin d’aide ? streaminglecture par abonnementlecture sur PCapplications FAQ

La nouvelle peut-être bonne… ou mauvaise. Un coup de téléphone, un sursaut, une hésitation, un choix, un abandon, une trahison…

Tout cela vous fera voyager dans un tourbillon rempli d’émotions. Naviguez dans cet univers dans lequel vous vous poserez la question : mais que sont-ils devenus ? Alors, ne perdez surtout pas le contrôle et sans détour parcourez mes écrits. Mais attention, il y aura un jour où cela risquera d’être votre tour…

Je suis marié et père d’une petite fille. Je suis né en 1979 et réside en Belgique…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :