Promo sur les Nouvelles en noir

Les Nouvelles en noir sont unies par l’obscurité qui émane des cinq nouvelles du recueil. Noir de polar, avec notamment l’intrigante nouvelle Magdalen, noir dans ses histoires, avec les fins macabres du Sourire ou de Betty-Lou. Noir dans ses récits de la vie quotidienne et dans le style de l’auteur, avec Théorème et Un homme parfait.

La jalousie, l’impossibilité d’être soi et d’accomplir ses objectifs, ou encore le poids du quotidien constituent également les trames de ce recueil qui saura vous réconcilier avec les nouvelles !

Ces textes, bien que brefs, témoignent d’une grande qualité littéraire et d’une habileté d’écriture certaine. Ce n’est pas pour rien que la plupart de ces récits ont été primés ! Poétique, maîtrisé ou fascinant, une chose est sûre : ces trois autrices ont du style !

Le recueil nouvelles en noir sera en soldes jusqu’au 30 septembre, avant son retrait de notre catalogue. Il sera remplacé par de nouveaux recueils collectifs. Cliquez ici pour vous le procurer !

2 Comments on Promo sur les Nouvelles en noir

  1. Je remercie la maison d’édition L’Arlésienne pour nous avoir envoyé cette oeuvre à six mains. Ce recueil se compose de 5 nouvelles. Cette chronique sera donc coupée en 5 parties🙂
    On ouvrira donc avec la première nouvelle qui s’intitule :

    – Magdalen, de Ségolène Roudot :

    La nouvelle commence en nous présentant un étudiant qui rentre à l’université mais pas celle de son choix…Il a du mal à accepter sa condition dans cette université qu’il n’a pas choisi mais qui l’a choisi. C’est alors qu’il semblerait que la petite amie de son voisin d’en face, elle, fasse partie de cette prestigieuse université qui n’a pas voulu de lui. En plus comme si cela n’était pas suffisant, elle veux sympathiser avec lui !

    S’en suit alors une traversée de réflexions, des envies, des pulsions, de la rage ? On ne sait jamais la limite de nos envies et surtout peut-on y résister quand l’occasion se présente à nous ?

    Ségolène, nous emmène temporairement dans le quotidien de cet étudiant et on rentre très vite dans l’histoire qui pourtant ne dure que très peu de page. On ressent réellement la tension qui l’habite, le ressentiment pas seulement contre cette fille mais aussi contre lui même. J’y ai même trouvé une note de moral à la fin, ne jamais souhaiter quelque chose tant qu’on est pas sûr de le regretter après !
    En tout cas c’était une histoire surprenante et agréable. Tout comme ma lecture !

    – Le Sourire, de Lucille Cottin :
    On retrouve ici un jeune amoureux de la photographie. On y découvre sa muse anonyme, cet homme qu’il ne voit que de dos et tant mieux ! Cela garde le mystère et la passion qu’il entretient pour lui. Il le rencontre toujours aléatoirement, au coin d’un café, dans le métro, dans une rue et c’est toujours un pur bonheur pour lui. On ressent qu’il aime la photographie puisqu’il porte toujours son appareil photo sur lui mais quand il rencontre cet homme, qu’il prend en photo alors plus rien n’existe. Il imagine son visage, ses traits et son sourire.

    Lucille Cottin nous gratifie ici de sentiments purs d’un artiste envers sa muse (tout du moins c’est comme ceci que je l’ai interprétée). Ces sentiments sont très bien décrits, j’ai adoré ma lecture.
    L’intrigue de cette nouvelle je dirais est portée sur le suspens à savoir si oui ou non il le reverra et surtout quand ? Est-ce que cette fois-ci il pourra voir son visage ? Mais le voudra-t-il ? Les questions se posent et l’histoire avance avec ces réponses.

    C’est une lecture que je décris peut-être comme assez joyeuse mais n’oublions pas que nous avons à faire ici à des nouvelles « sombres ». En tout cas pour ma part j’ai juste adoré !🙂

    – Théorème, de Jennifer Simoes :

    Alors cette nouvelle, je ne ferais pas d’avis dessus car pour être des plus honnêtes je n’ai pas compris l’histoire. Il me serait donc difficile de juger un travail que je n’ai pas compris au risque de peut-être donner un faux jugement !

    – Un homme parfait, de Ségolène Roudot :

    Cette nouvelle est ma préférée ! Je dirais même le coup de cœur juste pour celle-ci ! C’est l’histoire d’Alexandre Marchand auteur réputé. En effet il a donné vie à un personnage célèbre, Victor ! Pourtant cela n’a pas été sans mal qu’Alexandre ait pu réussir son parcours.

    Mais il y est arrivé et après des romans à succès a décidé de faire une pause…c’était sans compter son retour, tout le monde l’attend….. du moins lui ou son roman ? Son roman ou Victor ? Mais est-ce vraiment Victor qui n’est rien sans Alexandre ? Ou plutôt Alexandre qui n’est rien sans son Victor ?
    On rentre dans une interrogation compréhensible et touchante d’un auteur qui n’est plus connu et reconnu que grâce à un seul nom, Victor. Et l’intrigue tourne autour de ça, Victor est-il Alexandre ou inversement ? Et quel impact cela a-t-il dans le quotidien de cet homme ?

    Ségolène une fois de plus nous a transporté d’une belle façon ! J’ai adoré l’histoire de A à Z et je ne peux que vous la conseiller !

    – Betty-Lou, de Lucille Cottin :

    Encore une fois on retrouve un étudiant, cette fois-ci en droit. Arrivant à Paris et voulant mener une vie de luxe, il se rend vite compte qu’entre ses désirs et la réalité il y a un fossé ! Alors il se range, plus de soirées, plus de sorties et il rentre vite dans une sphère solitaire à étudier alors qu’il n’en à pas l’envie. Un métier choisi par défaut, plus de passion, ni d’envie. Il sombre vite dans une certaine dépression.

    C’est alors qu’un soir, il entend sa voisine, une femme qu’il n’a jamais rencontré. Elle organise des soirées avec des gens de la haute société où elle faisait partie, elle et sa voix angélique. Lui qui ne connait plus que la solitude commence à rentrer dans une certaine rage de jalousie. Et pourtant cette même jalousie va lui faire reprendre sa vie. La flamme se rallume, mais pourquoi ? Pour qui ?

    Lucille nous donne une vraie intrigue, qui est cette femme ? Et notre jeune ami va t-il devenir fou de par sa solitude ? Ou va t-il en sortir grandissant ? Encore une fois beaucoup de question, mais qui nous amènent à une certaine réflexion sur soi (ceci est un avis personnel).

    Une lecture à la fois saisissante et intrigante !

    – Avis global :

    Un recueil de nouvelles toutes aussi captivantes les unes que les autres ! Des histoires courtes pour un ravissement en grand !😉

    Ma note : Vraiment très bon

  2. Je remercie la maison d’éditions L’Arlésienne pour l’envoi de ce recueil qui m’a vraiment plu !

    Je ne lis que très rarement des nouvelles ( vous pouvez le constater en vu du nombre peu important de chroniques sur le blog) car je crains toujours de ne pas apprécier ma lecture. Je pense que cela est du au fait que je ne lise pratiquement que des romans. J’aime les gros pavés, quand on nous bombarde de détails sur l’intrigue, les sentiments des personnages, les descriptions des lieux etc….. Donc j’ai toujours certaines appréhensions à lire des nouvelles! ET BIEN IL VA FALLOIR QUE J ARRETE SERIEUSEMENT! A chaque fois que j’en lis une ( vous pouvez le vérifier dans mes chroniques ), je suis toujours agréablement surprise! Préjugés à la noix ! En tout cas, avec le recueil Nouvelles en Noir, j’ai définitivement tourné la page sur mes appréhensions !

    Il faut savoir que ce livre ne fait que 100 pages pile ( même si cela varie en fonction des liseuses, par exemple sur ma kobo il n’y a que 67 pages mais parfois 2 pages sont considérées comme une seule) et comporte 5 nouvelles! Ce qui ne fait vraaaaiment pas beaucoup de pages pour chacune ! Et bien croyez moi, il n’y a pas besoin de plus ! En effet chaque petite histoire me parait vraiment complète. On a une intrigue, la résolution de cette intrigue, parfois même une ouverture à la fin de l’histoire qui nous laisse imaginer la suite. Donc en soi, même si les histoires ne dépassent pas 10/20 pages, elles sont très bien telles quelles ! Gros point fort du recueil (donc qui est valable pour chaque histoire) il y a ENORMEMENT de détails ! Que ce soit des détails sur les paysages, sur les actions ou encore les sentiments des personnages, tout est détaillé. C’est juste parfait ! Les petites nouvelles sont toutes très différentes les unes des autres même si quelques thèmes sont récurrents comme l’amour, la mort, la perte. Certaines vont finir bien, d’autres finiront mal.

    Toutes en tout cas nous tiennent en haleine. Le suspens est vraiment présent pour chaque nouvelle même si certaines seront plus angoissantes, oppressantes que d’autres. Certaines fins sont très surprenantes et je me suis retrouvée plus d’une fois à me dire » OH MON DIEU C EST PAS POSSIBLE ! » On peut vraiment dire que ces nouvelles se terminent en beauté ! Je ne trouve qu’un seul petit bémol à ce livre. En lisant les premières nouvelles on commence à adopter le rythme rapide des histoires. Puis vient la troisième nouvelle Théorème qui doit faire au moins le double de pages que les autres. Quand on est habitué à lire des histoires courtes, tomber d’un coup sur une beaucoup plus longue m’a un peu dérangé. L’intrigue était top, j’ai adoré la fin qui m’a bouleversé, mais à plusieurs moments j’avais envie de passer à l’histoire d’après car cela me paraissait trop long. Voilà concrètement le seul point qui m’a gênée !

    En conclusion je dirai que ce livre m’a été très bénéfique puisqu’il m’a réconcilié avec les nouvelles et rien que pour cela je le recommande vivement !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :